• Nat Bianconi Beillon

"états des lieux" 2015


Quelle année ! Je regarde en arrière, mois après mois . Je ne sais pas si c'est l'énergie de cette fin d'année, mais elle me force un peu à faire un bilan. Une année que je n'oublierais pas ! En résumé : Un début d'année normal (c'est quoi normal ?) et puis ce tsunami que je n'avais pas vu arriver, cette vague qui m'a bousculé, balloté, emporté... de Mars à Juillet, pas le temps de penser mais le moment de me recentrer afin d'agir pour ma guérison..Quelques mois à vitesse grand V, où ça va vite , tout va trop vite. Ensuite, l'attente des résultats, un moment ou on arrête presque de respirer, le temps s'est arrêté. Puis vient l'après, cette phase de liesse quand j'apprend que le cancer n'est plus. Je suis soulagée, j'ai envie de vivre à 2000%... Suivie d'une phase de tristesse, constat de désolation des dégats sur mon corps, sur mes pensées.. non c'est trop tôt, je ne peux pas reprendre le cours de ma vie.. Maintenant j'accepte la patience. Cette année m'a appris tellement de choses ! je regarde ce qui a été accompli. J'ai traversé cette tempête du mieux que je pouvais et même plus encore. Et ça, je peux en être fière ! J'ai compris que si cela c'est fait avec un "moindre mal "c'est grâce à tout ce que j'avais mis en place auparavant : toutes mes lectures, tout mes apprentissages, toutes mes reflexions. Grâce aussi et surtout à mes petites lumières, mon homme et mes amis de coeur qui ont été là, jour après jour. La pensée positive, le Reiki, Vivre l'Instant présent, la Pleine Conscience, la Meditation, la visualisation, etc..m'ont permis d'appliquer dans la vraie vie ce qui n'était que des concepts auparavant : Accueillir ce qui est, Lâcher prise, Ici et Maintenant, Etre... Ce cancer, au delà de l'expérience, a été une chance... Une chance de plonger dans mes abysses et d'y trouver ma lumière, une chance de toucher ma propre puissance et mon impuissance, et surtout une chance de sentir et ressentir ma pulsion de Vie. Un état où rien n'existe et où tout est possible. Un vide de Tout, un plein de Rien. Depuis le début de cette "aventure", cette parenthèse dans ma vie de 2015, j'utilise beaucoup cette métaphore du tsunami. La grande vague de Kanagawa du peintre japonais Hokusai m'accompagne à chaque instant. Il y a eu ce moment intemporel où j'ai vu la vague arriver, je savais que cette vague allait m'emporter. L'important était de maintenir la barre, le cap, entourée de toute l'aide et tout l'Amour que l'on pouvait m'apporter. La vague est tombée, puis la mer s'est retirée, le temps est clément, il fait beau. Maintenant je constate les dégats. C'est une désolation certes, mais c'est peut être la chance de reconstruire ce que je veux vraiment. Ces dernières semaines j'étais dans la phase "états des lieux", ça a pris plus de temps que je ne le pensais et c'était assez douloureux. Les sentiments se succèdent : colère, tristesse, peur... J'apprend et j'accueille la patience, car contrairement au tsunami, là, tout va à 2 à l'heure, et sur les montagnes russes des émotions ! J'ai déjà commencé la phase "nettoyage", je trie ce dont je ne veux plus, je jette ce dont je n'ai plus besoin ou je garde l'essentiel. Je suis parfois débordée devant la somme de travail à accomplir...mais j'avance, petit à petit, à pas de fourmi. J'attend la prochaine phase avec plein d'étoiles dans les yeux , la phase de "plans": comment je reconstruis pour faire ce que je veux vraiment, et encore plus beau qu'avant ! Voila mes bonnes résolutions pour cette nouvelle année à venir : construire un bel Univers ;-) Paix et Amour

#PenséeduJour

0 vue

Identifiant SIRET 818 187 189 00019

Forêt Enchantée - Mère Nature
00:00 / 00:00
  • Grey Facebook Icon
  • Grey Pinterest Icon
  • Grey Instagram Icon